EnjoyPhoenix, la Youtubeuse qui fait trembler la presse féminine. (Capture d'écran chaîne Youtube d'EnjoyPhoenix)(Capture d'écran chaîne Youtube d'EnjoyPhoenix)

EnjoyPhoenix, la Youtubeuse qui fait trembler la presse féminine.

Entre la presse féminine et Internet, il y a depuis le début une incompréhension. Sur un créneau qui revenait naturellement à Elle ou Marie-Claire, c'est d'abord Auféminin.com, lancé en 1999, qui a pris le pouvoir. Aujourd'hui, nouvelle révolution : les Youtubeuses. Elles donnent des conseils beauté, se filment entrain de se maquiller ou se coiffer, et taillent des croupières aux acteurs historiques.

C'est ce que révèle une étude d'une agence marketing spécialisée dans les relations avec les influenceurs sur les réseaux sociaux et notamment les Youtubers. Il apparaît qu'EnjoyPhoenix, une jeune française de 19 ans se retrouve en première position face aux mastodontes de la presse féminine, que ce soit en nombre d'heures passées sur sa chaîne Youtube (vs les sites spécialisés), en nombres de fans sur Facebook, d'abonnés sur Twitter ou Instagram. Et elle n'est pas la seule : seule la marque Elle arrive à concurrencer les Youtubeuses sur Twitter. Et, sur Instagram, 10 Youtubeuses trustent les premières place de l'audience devant... Elle !

Ces jeunes femmes se sont généralement lancées seules, face caméra, et ont aujourd'hui plus d'influence que les plus grands titres de la presse féminine. Une bascule qui pose forcément des questions alors que les marques se tournent de plus en plus naturellement vers ces influenceuses pour monter partenariats et opérations, rognant sur des budgets qu'on imagine jusque là consacrés aux médias traditionnels. Les Youtubeuses se professionnalisent, leur audience vieillit, et les rapports de force changent.

Charge aux « anciens » de trouver leurs marques dans un contexte qui évolue sans cesse.

Liens :