Les Jours le verra au second semestre 2015.Capture Lesjours.fr

Les Jours le verra au second semestre 2015.

Olivier Bertrand, Nicolas Cori, Sophian Fanen, les Garriberts (Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts), Antoine Guiral, Charlotte Rotman ont quitté Libération pour créer Les Jours. On a beaucoup glosé sur le web à propos de la photo qui illustre l'article de Télérama qui parle du projet : des journalistes dans un lieu un brin bobo qui posent avec leur Mac. Et l'attaque de l'article, qui met l'accent sur les "murs faussement défraîchis et savamment peints" n'arrange pas trop l'image.

Du coup, on oublie de parler du projet éditorial. 8 ans après Rue89, 7 ans après Mediapart, c'est sur un terrain défriché par les pionniers que Les Jours arrive. Télérama décrit les ambitions de l'équipe :

l’actu y sera traitée via le filtre d'« obsessions », qui ne sont pas encore toutes définies, mais qui reflètent des problématiques actuelles fortes. Par exemple l’eau, les nouveaux rebelles, la communication, les frontières, les identités, les nouvelles radicalités… aucune obligation de couvrir tel ou tel champs.

« Les questions seront simplement : est-ce qu’on a envie d’y aller ? Pour raconter quoi ? Comment ? A combien ? » Le site, promettent-ils, sera « beau – la mise en scène est importante, pas question d’utiliser de simples photos d’illustration » et à l’écriture un poil relevée…

Un peu flou, encore, mais le site ne devrait être lancé qu'au second semestre 2015, cela laisse le temps d'affiner.

Et le modèle économique ? Payant, comme Mediapart. « On voudrait atteindre 25 000 abonnements, d’ici trois ans, pour un budget de fonctionnement de 2,5 millions d’euros. » Ambitieux.

Liens :