The following two tabs change content below.
Nous sommes un groupe de journalistes qui aimons travailler avec les nouveaux outils et les réseaux depuis des années. Nous partageons notre expérience et notre expertise lors de formations, de missions de conseil ou à l'occasion de conférences.

Derniers articles parMédiacadémie (voir tous)

Chaque mois, nous vous proposons certaines des réalisations dans lesquelles les auteurs de Médiacadémie sont impliqués. Une manière de partager avec vous les projets qui nous animent. C'est un peu de l'autopromo mais pas seulement.

 

Philippe Couve

Philippe Couve

Philippe Couve

Formation: reportages vidéo avec iPhone
Prochaines sessions 29-30 juin 2015 à Paris.

Réinventer les médias en Afrique avec le programme « Afrique innovation »
Samsa.fr accompagne CFI (l’agence française de coopération médias) en partenariat avec Code for Africa pour la conception et l’organisation du programme « Afrique innovation, réinventer les médias ».

 

Julien Le Bot

Julien Le Bot

Julien Le Bot

Les robots rédacteurs de Syllabs ont collaboré avec Le Monde
Depuis quelques mois, Julien Le Bot accompagne les co-fondateurs de Syllabs dans le développement de ses activités au service des médias en France et en Europe. Avec un cap clair : mettre ses robots rédacteurs au travail pour transformer la façon dont on peut faire parler des données.

 

 

Nicolas Becquet

Nicolas Becquet

Nicolas Becquet

Les 5 paradoxes d'une presse qui se meurt
La presse possède de nombreux atouts, mais elle souffre aussi de "problèmes de riches": trop de moyens, trop d’expérience et trop d’énergie mal canalisée.

2014, l'an 1 des éditeurs français sur le web?
Entretien vidéo avec Ludovic Blecher, directeur général du Fonds Google pour l'Innovation Numérique de la Presse.

 

Marianne Rigaux

Marianne Rigaux

Marianne Rigaux

Compte rendu du 9e diapéro à Paris
Soirée de projection trimestrielle dédiée au diaporama sonore et aux formats multimédias courts

Prochain diapéro le 6 mai à Bordeaux
L’événement se déplace dans le sud-ouest pour la première fois.

 

Sébastien Bailly

Sébastien Bailly

Sébastien Bailly

Nouvelle version de son blog en ligne : www.sebastien-bailly.com
Un carnet de notes ouvert en octobre 2004, et où l’on parle d’écriture web, d’écriture, et de web. Et parfois d’autres choses, parce que c’est un carnet de notes, fut-il à ciel ouvert.

 

 

 

Julien Kostrèche

Julien Kostrèche

Julien Kostrèche

 18 projets de presse aidés par le Fonds Google à la loupe
Ouest Médialab revient sur les projets numériques des éditeurs présentés lors de la journée organisée par le Fonds Google et Wan Ifra le 24 mars dernier

HybLab Rennes : 10 projets numériques pour revisiter les archives
Pendant 48h, une centaine d’étudiants et de professionnels ont planché sur les archives de médias, de collectivités ou de festivals de l’Ouest.

 

 Les médias à l’heure de la recommandation personnalisée d’information

La nouvelle appli mobile et personnalisable de Ouest-France lancée en mars dernier.Julien Kostrèche | Médiacademie

La nouvelle appli mobile et personnalisable de Ouest-France lancée en mars dernier.

La recommandation personnalisée sur Internet, tout le monde connaît (ou presque) : c’est l’une des clés du succès d’Amazon qui vous conseille des produits en fonction de vos achats ou de Netflix qui vous propose des films ou des séries sur la base des dernières vidéos que vous avez regardées. Mais dans le domaine de l’actualité - sur un terrain beaucoup plus volatil - les systèmes capables de pousser automatiquement du contenu journalistique en fonction de l’analyse du profil et des usages des internautes sont encore balbutiants et les grands médias traditionnels ne les ont pas encore déployés.

Pour cerner les opportunités, les freins et les risques inhérents à la mise en place de tels systèmes, le cluster Ouest Médialab a mené, fin 2014, une étude en partenariat avec Sciencescom-Audencia Group. 12 entretiens ont été effectués auprès d’acteurs clés du secteur des médias, français ou anglo-saxons, tous intéressés par (ou impliqués dans) des projets portant sur la recommandation personnalisée d’information : des éditeurs (Ouest-France, France Télévisions, AFP…), des start-up (Gravity, Near You Now, News Republic…) et plusieurs experts (Clare Cook, Olivier Ezratty, Nicolas Becquet, Maëlle Fouquenet…).

Pour la plupart des personnes interrogées, cette innovation est perçue comme une attente forte du marché, voire une « suite logique » de l’évolution des médias, mais les interrogations restent nombreuses. D’un point de vue technique d’abord : cela exige une collecte et une gestion des données des utilisateurs, donc la maîtrise de technologies nouvelles pour les éditeurs qui passent par l’octroi de moyens supplémentaires ou l’acquisition de compétences informatiques. D’un point de vue économique aussi : quel pourrait être le modèle d’affaire d’un tel système ? Est-il susceptible de favoriser l’engagement des internautes, de fidéliser des lecteurs, de générer plus d’abonnés numériques ?

Enfin l’analyse des données et le recours aux algorithmes soulèvent aussi des questions éthiques et culturelles : les médias en particulier s’interrogent sur le périmètre de leur responsabilité et les conséquences d’une éventuelle utilisation des données personnelles à des fins publicitaires. Plusieurs acteurs pointent aussi un risque de fragmentation et d’enfermement des publics au sein de leurs propres communautés et centres d’intérêt. Passer à l’hyper-individualisation de l’information par un effet d’entonnoir, n’est-ce pas priver l’utilisateur d’une nécessaire sérendipité et d’une ouverture sur le monde qui lui est  « classiquement » proposé par les médias.

Le système idéal ? Sans doute un mix intelligent entre la « personnalisation robotisée » et l’intervention des journalistes, à l’instar de la solution proposée par Gravity, une start-up américaine qui a sans doute l’une des expériences les plus abouties dans ce domaine. L’idée serait que les rédactions gardent la main sur les contenus qu’elles estiment importants et que la diffusion ciblée des autres contenus soit automatisée en fonction des centres d’intérêts et de la géolocalisation des utilisateurs.

Lien :
Télécharger l’étude (93 pages)

 

 

Share This