Réalités augmentées

Prêcheurs du web first puis missionnaires du mobile first, sachez-le: votre chemin d’évangile (ou de croix, c'est selon) est très loin de se terminer.

Dans un article préambule à son prochain “Cahier des tendances”, le blog Méta-Média de France Télévision explore l'avenir des médias “au-delà du mobile”.

Intelligence artificielle, nouvelles interfaces vocales et gestuelles, réalité virtuelle et réalité augmentée… “Le numérique continue de muter, d’accélérer, de tout changer”, observe Eric Scherer, le directeur de la prospective de France TV. Et le mobile n’est qu’une étape de cette “transformation systémique”.

Pour quelques années encore, nos smartphones resteront l’outil privilégié de nos interactions - à la parole, aux gestes, au regard - avec la machine. Mais, écrit Méta-Media,nombreux sont ceux qui prévoient l’effacement du terminal, la disparition des écrans physiques, au profit d’une présence informatique invisible tout au long de la journée (...).”

Deux grands développements permettent d'anticiper ce futur possible:

  • Celui de l’intelligence artificielle (IA)
  • Celui des réalités virtuelles et mixtes (VR et AR)

Aujourd’hui, l’IA s’immisce dans nos vie numériques via les applications de messagerie et leurs “chatbots”, valets numériques doués de conversation. “Dopés à l’IA et aux data, reliés au cloud, nos portables, ordis et autres terminaux sont en train de devenir des assistants personnels capables de tenir des discussions pour assurer de plus en plus de tâches : nous informer, réserver un avion, une chambre d’hôtel (...)” Et ce n’est qu’un début, car l’avènement des bots bouleverse l’accès à internet (vers la fin des applis?) et la coopération homme/machine.

L’autre grand changement du monde qui vient est celui des réalités virtuelles. “Nous allons basculer d’un internet d’informations et de communications, vers un internet d’expérience”, annonce Eric Scherer. L’auteur distingue avec précision deux types d’expériences immersives: la réalité virtuelle (virtual reality, VR) et la réalité augmentée (augmented reality, AR).

Pour faire court, la VR, dont le décollage grand public est annoncé pour cette année, “vous coupe du monde et le remplace par un autre, imaginaire ou reproduit.” L’AR, quant à elle, “accroît votre monde réel avec des couches d’infos numériques, des écrans virtuels superposés, des hologrammes.”

VR comme AR posent déjà de nouveaux défis aux médias:

  • En matière de storytelling: le contenu n’est plus seulement raconté mais explorable.
  • En matière de design: l’expérience est sensorielle, potentiellement déroutante.
  • En matière d’éthique: immersion “totale” dans l’actualité, sans recul et sans médiation.

Plus généralement, se pose la question de la place des anciens médias sur ces nouvelles plateformes de conversation et de réalité synthétique? Seront-ils de“ de simples applications qui peuvent être ajoutées” ou bien des acteurs respectés et écoutés?

Liens utiles