The following two tabs change content below.

Julien Le Bot

Journaliste indépendant & réalisateur pour ARTE/Premières lignes. Consultant et directeur de projets en coopération internationale (#MediaDev pour @CFImédias). Branché #transmédia, #newsapps, #ddj & #longformat.
Snapchat ?

Dans la course mondiale à l'audience (et à l'attention), la bataille des chiffres (mais surtout leur interprétation) est l'un des terrains d'affrontements le plus visibles dans l'espace public. Or, Bloomberg a publié début juin un petit article susceptible de troubler les évidences : Snapchat, ce réseau social des ados, comme on dit parfois, et dont on a déjà pas mal parlé sur ce blog, a désormais plus d'utilisateurs quotidiens que Twitter (150 millions pour Snapchat, 140 pour Twitter).

Aussitôt, la Newsletter du Nieman Lab a jugé bon de réagir en posant la question que bien des décideurs dans les rédactions et les groupes médias se posent : est-ce que ça change quelque chose à la stratégie qu'il s'agit d'adopter pour les mois et les années à venir ?

Le journaliste Joseph Lichterman, chiffres, tweets et liens à l'appui, répond à la question de la manière suivante :

  1. Twitter reste, pour 9 personnes sur 10 aux Etats-Unis, le média de l'info (et de la breaking news, comme on ne dit pas en français).
  2. 2% seulement des adultes aux Etats-Unis utilisent Snapchat pour s'informer (on les comprend, tant les chaînes dites Discover mises à la disposition des médias restent "exploratoires")
  3. De toute façon, Discover, en l'état, est précisément en cours de refonte (encore une fois, c'est un espace perfectible pour avoir une bonne expérience utilisateur et différencier l'offre)
  4. Enfin, de toute façon, l'entreprise Twitter elle-même se positionne clairement sur le créneau de l'info puisque Jack Dorsey, son dirigeant historique, souhaite cultiver le côté "live" de son réseau social

En somme, il faut suivre ça de près, mais on est loin du péril en la demeure. Ou bien plutôt : il y a beaucoup d'autres menaces bien plus urgentes que Snapchat (d'ailleurs, ne pas oublier la tendance de fond : la "plateformisation" des médias, dont nous parlions ici il y a quelques mois).

Lien

Share This