morel-publicationsImage The Russian Photos Blogs

Fin novembre un tribunal américain a condamné l’AFP et Getty Images à 1,2 miilions de dollars de dommages et intérêts pour la revente de photos récupérées sur le compte twitter du photographe indépendant Daniel Morel lors du tremblement de terre en Haïti.

Dans un billet de blog publié le 27 novembre 2013, Francis Kohn, directeur de la photo, explique que l’agence reconnait ses torts.

Il revient sur la chronologie des faits, mais surtout place en bas de son billet une capture d’écran du guide des règles d’utilisation des réseaux sociaux pour recueillir l’information, guide désormais utilisé par tous les journalistes de l’agence.

L’AFP avait déjà publié en 2011 sur son site son guide « Régles d'utilisation des réseaux sociaux pour recueillir de l’information ». Une version plus récente est en place dans l’agence, mais les grandes lignes sont les mêmes.

Retrouvez ci-dessous les règles concernant la photo et la vidéo

Règles pour la vidéo et la photo
Il peut arriver que nous utilisions des vidéos et des photos postées sur des sites tels que Twitter, Facebook et YouTube. Cela peut devenir un recours inévitable, par exemple lorsque les médias professionnels sont exclus par les autorités de la couverture d'un événement, ou lorsqu'un témoin a posté des images exclusives ou exceptionnelles d'un événement, lorsque la seule photo disponible d'une personne qui fait l'actualité se trouve sur un site tel que Facebook, ou encore lorsque telle vidéo ou photo devient en elle-même une information.

Avant toute publication, nous devons nous poser trois questions:

1. L’image a-t-elle une valeur informative qui justifie son utilisation et la prise de risque par l'agence ?
2. Avons-nous vérifié son contenu, son origine et quel est/sont les détenteurs des droits ?
3. Fournissons-nous à nos clients la mise en contexte nécessaire ?
Dès lors qu'il a été décidé que la valeur informative justifie l'utilisation, comme par exemple dans le cas des manifestations post-électorales de 2009 en Iran ou des mouvements de contestation en Syrie, le plus important défi qui se pose à nous est de vérifier les contenus, origines et droits associés. Il est impératif de sécuriser les droits en premier lieu.

Vérification de la vraisemblance d'une image

Telle photo ou vidéo montre-t-elle une scène où les ombres et lumières ne sont pas à leur place logique, ou qui ne semble pas cohérente par rapport à son contexte général ?

Nous devons toujours consulter les journalistes AFP les plus proches de l'événement pour étayer notre évaluation. Par exemple, avant d'utiliser des vidéos de YouTube sur l'Iran, nous avons demandé au bureau de Téhéran de vérifier que les images avaient bien été tournées sur les lieux cités et que les scènes décrites étaient cohérentes avec la réalité sur place. Idem sur la Libye, les vidéos ont systématiquement été montrées au correspondant à Tripoli qui a pu en authentifier une partie. La localisation d’autres a pu être faite grâce à des photos de certains lieux figurant dans des sites internet officiels et postées antérieurement aux troubles.

Vérification de cinq éléments de base

Voici les éléments à contrôler pour les images :

. Localisation : L'image montre-t-elle effectivement les lieux indiqués par la source ?
. Datation : La vidéo ou photo correspond-elle aux dates et heures indiquées ?
. Source : L'identité de la source est-elle confirmée et est-il confirmé qu'elle est l'auteur des images ?
. Publication : la photo ou vidéo a-t-elle déjà été publiée ou est-elle exclusive ?
. Copyright : l'image est-elle protégée et si oui, quelles en sont les conditions légales d'utilisation ?

Vérification auprès de la source

Nous devons vérifier les contenus et droits d'utilisation avec l'auteur de l'image.

Les photos et vidéos mises en ligne sont généralement volontairement dépourvues de métadonnées, qui sont une source importante d'éléments de recoupement des dates et heures.

Si nous parvenons à contacter la source, nous devons donc lui demander un accès aux images originelles, qui recèlent ces métadonnées. De telles images sont en outre souvent de meilleure qualité.