Information orverloadFlavien Plouzennec | Médiacademie

Une étude menée aux Etats-Unis par le Pew Research Institute établit un lien entre “infobesité” - au sens large, pas seulement des news - et pauvreté.

Les 20% de sondés qui estiment être saturés d'information "sont ceux qui sont plus pauvres, moins bien éduqués et plus âgés”, écrivent les auteurs de l’étude.

La raison est à trouver du côté de la fracture numérique et d'une maîtrise inégale des outils permettant aujourd'hui d’accéder et de trier l’information.

Ainsi, une large majorité de sondés (80%) voit plutôt d'un bon oeil l'abondance d'informations sur leur ordinateurs, tablettes ou mobiles. Le chiffre est même en hausse depuis la dernière étude menée en 2006.

Pour les autres en revanche, la souffrance est réelle.  "Cela peut aller jusqu’à faire perdre aux gens leur faculté à penser et à raisonner”, constate Jonathan Spira, auteur d’un livre sur le sujet, et qui met en parallèle le phénomène des “fake news”.

“Il y a tellement d’info que les gens ne sont plus capable de faire le tri entre le vrai et le faux.”

Le rapport du Pew Research Institute demande aux administrations, aux entreprises et aux écoles de considérer ce nouveau mal de la société de l’information.

Liens :