Le Nielsen Norman Group a mené une étude sur les différents formats de la pub en ligne (ci-dessus les "modals") et leur perception par les utilisateurs.Flavien Plouzennec | Médiacademie

Le Nielsen Norman Group a mené une étude sur les différents formats de la pub en ligne (ci-dessus les "modals") et leur perception par les utilisateurs.

Le Nielsen Norman Group, référence dans le domaine de l’expérience utilisateur, a mené une étude sur les formats publicitaires en ligne et leur perception par les utilisateurs. La société a interrogé un demi-millier d'internautes pour connaître les formats les plus détestés.

En tête de ce palmarès du pire :

  • Les publicités s’affichant sous la forme de boîtes de dialogue masquant le contenu;
  • Celles placées au milieu du contenu et faisant descendre celui-ci au chargement de la page;
  • Les vidéos en autoplay.

Sur écran d’ordinateur, ces trois formats sont déjà bien ennuyeux. Sur écran mobile, ils deviennent "insupportables", constate l’étude.

Pour les éditeurs abusant de ces formats, le risque est non-seulement de voir s’échapper une partie du trafic, mais aussi d’abimer l’image de leur média, y compris auprès du lectorat fidèle.

“Les designers et les services marketing doivent revoir en permanence le point d’équilibre entre bonne expérience utilisateur et nouveaux revenus publicitaires”, résume le Nieman Norman Group.

Si les sentiments des utilisateurs à l'égard de la publicité sont généralement négatifs, certains participants indiquent aussi leur intérêt pour des liens de recommandation non-intrusifs et en relation avec le contenu qu’ils consultent. Les pubs ciblées basées sur des recherches récentes sont en revanche moins bien perçus.

Les utilisateurs se montrent également indulgents avec les formats leur offrant une “porte de sortie”, comme sur Youtube lorsque le bouton “Passer cette publicité” s’affiche après quelques secondes.

Lien :