The following two tabs change content below.
Chief FTW Officer @labdavanac. Prof. @IHECS. Co-founder @NEST_up. Alumni @StateIVLP. ex @OWNI @RTBF @BelgaNewsAgency. dad 3x
credit: StefaninLA

Quand les flux sont particulièrement tendus, et tout porte à croire que le rythme ne va aller que croissant, garder la tête froide et ne pas tomber dans le piège du "trop vite, pas assez vérifié" s'avère crucial. Bien sûr, nous ne sommes pas des machines et qui n'a jamais retweeté une ânerie me jette la première coquille.

Ceci étant dit, et partant du principe que bénéficier de la confiance des audiences connectées ne s'acquiert pas en un jour, voici quelques règles, bonnes pratiques et conseils utiles synthétisés par nos confrères de Journalsim.co.uk, augmentés et validés par notre propre expérience.

  • N'attendez pas le "rush" d'une actualité brûlante pour vous constituer un répertoire de sources valides, en utilisant par exemple les listes sur Twitter et les listes d'intérêt sur Facebook.
  • Monitorez les hashtags qui montent, les tendances sur Google et Facebook, en utilisant par exemple Hootsuite, Tweetdeck ou Trendsmap.
  • Vérifiez les noms de vos sources en croisant leur présence sur différents réseaux sociaux. Assurez-vous, par exemple  de ne pas vous faire berner par un i majuscule ("I") à la place du l minuscule. Remontez le plus haut possible à la source, en suivant les liens renseignés dans les biographies, en remontant les flux suffisamment en arrière dans le temps pour être certain que l'utilisateur dispose d'un historique consistant
  • Repérez les images qui ont subi des modifications ou autres subtils photoshopages, via TinEye, Google Images et WolframAlfra.
  • Utilisez le Whois pour identifier le propriétaire d'un site, d'un nom de domaine.
  • Vérifiez les URLs des articles contenant des infos "Too good to be true"... Et évitez ainsi de vous faire avoir par la 36e déclinaison du Gorafi en taboulistanais.
  • Tant que vous y êtes, passez aussi ces infos trop-belles-pour-être-vraies au crible de HoaxBuster ou Snope.
  • N'hésitez pas à demander de l'aide auprès d'experts présents en ligne et de la communauté qui vous suit, mais soyez prudent sur les infos au conditionnel que vous leur soumettez. Ces infos peuvent "partir toutes seules", avec votre nom et réputation associés...
  • Posez-vous la question de l'urgence à appuyer sur le bouton "Publier". En cas de doute, abstenez-vous.
  • Communiquez toujours le degré de validation de votre info. Le conditionnel n'est pas l'usage "par défaut".
  • Sourcez (avec des liens "en dur") les internautes, blogueurs, experts, politiques, etc. que vous citez dans vos productions.
  • Faites vous relire.
  • En cas d'erreur ou de nouvelle information éclairant d'un jour nouveau le phénomène que vous traitez, signalez clairement les corrections et ajouts éventuels en utilisant la mention "édité/mis à jour", ainsi que la date/heure de celle-ci)
Share This