The following two tabs change content below.
Nous sommes un groupe de journalistes qui aimons travailler avec les nouveaux outils et les réseaux depuis des années. Nous partageons notre expérience et notre expertise lors de formations, de missions de conseil ou à l'occasion de conférences.

Derniers articles parMédiacadémie (voir tous)

Au début du mois, Twitter et Comcast (premier câblo-opérateur américain) ont annoncé un partenariat visant à inclure des “vrais morceaux de TV” dans les timelines de vos comptes Twitter. Le temps où l’on faisait des copies d’écran de tweets pour les diffuser ensuite en tout petit à la télé est définitivement clôs Aujourd’hui, c’est la télévision qui s’invite directement dans les 140 signes de nos tweets.

Depuis ce 1er novembre, les followers abonnés aux services de NBC Universal, une filiale, de Comcast, verront en effet apparaître dans leur timeline des tweets accompagnés d’un bouton, baptisé “See it”, qui leur permettra de regarder, en live ou en différé, des séquences du “Saturday Night Football” et de ”The Voice” , directement au sein de l’application Twitter, quel que soir le support (ordinateur, smartphone, tablette, etc.) qu’ils utilisent.

Si cet essai devait être couronné de succès, alors l’analyse fine de l’engagement des communautés de fans, notamment sur leur comportement d’achat, devrait provoquer, à moyen terme,  le “grand basculement” de la manne publicitaire qui quitterait la TV pour innonder le web.

Il s’agirait, dans ce cas, d’une très belle opportunité pour les producteurs de contenus de diversifier leurs sources de revenus publicitaires, à condition d’accepter de négocier avec la régie qui sera évidemment située en interne chez Twtter.

Par contre, si Comcast devait conclure à un retour sur investissement non significatif, cela pourrait fragiliser quelque peu Twitter face à Facebook (qui commence à chasser aussi sur ces terres télévisuelles). On notera aussi que cette annonce est intervenue juste un mois avant l’entrée en bourse de Twitter, prévue le 7 novembre, et que les investisseurs de L’Oiseau Bleu doivent commencer à s’impatienter quelque peu.

Source:

Share This