The following two tabs change content below.
Consultant/formateur médias, gérant de Médiaculture Conseil, co-créateur de Quoi.info (l'information expliquée). Journaliste web/print/radio depuis 18 ans, j'accompagne les rédactions dans leurs mutations numériques. cfrank@mediaculture.fr
facebook-mentions-et-live-video-1Facebook

Les médias s’intéressent de plus en plus à la production de vidéos en direct sur les plateformes sociales.

Et pour cause : l’algorithme de Facebook favorise les vidéos en direct qui récupèrent donc davantage de vues que les vidéos différées. Les internautes y passeraient par ailleurs trois fois plus de temps, si l’on en croit le réseau social.

La combinaison du smartphone, de la vidéo et du social offre désormais la formidable possibilité de saisir l’évènement au bon moment. Quid de la faible qualité des directs tournés à l’iPhone (comparée en tout cas à la réalisation “broadcast”, usant de plusieurs caméras) ? Pour les éditeurs de Sky Sports, non seulement ce n’est pas un handicap, mais c’est plutôt perçu comme un gage d’authenticité par le public.

D’ailleurs, la vidéo qui a le plus fonctionné n’est pas une interview classique d’après-match, mais une simple séquence montrant les joueurs d’Arsenal et Manchester United, descendant de leur bus, avant d’entrer dans le stade.

Mais faire de l’audience sur Facebook n’est pas suffisant. Pour la BBC, l’enjeu est de créer de l’interaction avec le public, tout en parvenant à le faire revenir sur ses sites pour y consommer davantage de contenus.

Liens :

Share This