Cette vidéo de Brut. sur Bernie Sanders a dépassé les 13 millions de vues sur Facebook

Lancé par des anciens du Petit et du Grand Journal de Canal+, Brut. s’est rapidement imposé comme l’un des médias leaders auprès des millennials (15-35 ans) en cumulant 120 millions de vidéos vues et 300 000 fans sur Facebook en 4 mois d’existence.

L'équipe de L’atelier des médias (RFI) s’est penchée sur les ingrédients qui font le succès du pure player :

  • une stratégie de diffusion entièrement axée sur les plateformes (Brut. ne publie pas ses contenus sur son site Internet);
  • un format inspiré de ses grands frères qatari (AJ+) ou américain (NowThis);
  • un ton ludique un brin irrévérencieux;
  • des contenus 100% vidéos, alternant sujets courts (informatifs, sous-titrés et “consommables rapidement”) et interviews longues.

Brut. produit en moyenne 6 sujets par jour, réalisés par une quinzaine de journalistes, parmi lesquels de nouvelles figures de l’info comme Rémy Buisine, celui-là même qui s’était fait connaître il y a un an par sa couverture live et sans filet du mouvement Nuit Debout sur Periscope.

Dans le contexte actuel de crise économique et morale que traversent les médias, pas étonnant que Brut. soit au cœur des débats qui animent la profession. Aux dernières Assises du journalisme à Tours, il fut souvent cité comme la preuve que les jeunes s’intéressent encore à l’info et que les médias peuvent se réinventer sur les réseaux sociaux.

Côté business, il est encore tôt pour savoir si le média est rentable mais Brut. a déjà passé un accord avec France Télévisions qui rediffuse ses contenus et les commercialise via sa régie publicitaire. A l’instar de Buzzfeed ou MinuteBuzz, le pure player mise aussi sur le native advertising pour développer ses revenus.

Et la petite nouvelle “petite chaîne qui monte” ne semble pas vouloir s’arrêter là. Dans un récent article du NiemanLab, on apprend que Brut. envisage aujourd’hui de lancer une version aux Etats-Unis.

Liens :