The following two tabs change content below.
Consultant/formateur médias, gérant de Médiaculture Conseil, co-créateur de Quoi.info (l'information expliquée). Journaliste web/print/radio depuis 18 ans, j'accompagne les rédactions dans leurs mutations numériques. cfrank@mediaculture.fr

Et si les applis mobile s’ancraient mieux dans la vie des gens que les sites web ?Cyrille Frank | Médiacademie

Et si les applis mobile s’ancraient mieux dans la vie des gens que les sites web ?

Le ratio entre visiteurs quotidiens et visiteurs mensuels est un indicateur clé pour évaluer la capacité d’un service numérique (site web, jeu, application Facebook, application mobile/tablette) à créer de l’engagement au sein de sa communauté d’utilisateurs.

L’analyse des chiffres OJD des 22 marques médias (septembre 2014), montre que le ratio moyen DAU/MAU de leurs applications mobiles /tablettes atteint près de 30% (29,5%), soit 3 fois plus que leurs sites web (9,3%).

Jérôme Perani (ex monsieur mobile de Lagardère passé chez L’Express-Roularta) y voit trois raisons majeures :

  1. Les applis offrent un lien plus direct entre lecteur et marque média, qui élimine deux intermédiaires majeurs du web que sont le navigateur et le moteur de recherche.
  2. L’ expérience utilisateur logicielle adaptée au terminal est plus satisfaisante pour les consommateurs (consultation en mode déconnecté, utilisation de la géolocalisation, de l’appareil photo…)
  3. L’ animation du trafic est plus fluide et sans rupture de canal grâce aux notifications et aux widgets.
Share This