nyt1©New York Times

NYT Now, l’application mobile du New York Times, lancée il y a un an, peine à attirer de nouveaux abonnés, hors du noyau d’abonnés historiques.

L’application donne accès, pour 7,99 dollars par mois, à certains articles 7 jours par semaine, ainsi qu’à une sélection d’articles provenant d'autres publications "our picks". Le quotidien espérait ainsi capter l'attention des "15 - 30 ans", en leur proposant à moindre coût des contenus faciles à consommer (via notamment un "briefing du jour").
Mais cette cible d’ados et jeunes adultes est décidément rétive à payer pour de l’information. Et pourquoi le feraient-ils quand les réseaux sociaux, Facebook et Twitter principalement, leur fournissent l’information sur leur support de prédilection, le mobile ? De fait, Facebook est devenu le premier portail d’information outre-Altantique, puisque 30% des Américains y puisent désormais leur information quotidienne.
Les journaux doivent-ils investir dans un agrégateur "maison" ? Le New-York Times n'élude  aucune piste et vient d'investir 3,8 millions de dollars avec l'allemand Axel Springer dans un "iTunes de la presse", baptisé "Blendle".
Liens: