snowCC0

Qui a géré la présence en ligne d'un organe de presse local sait à quel point les intempéries sont un facteur d'audience incroyable. Rien ne vaut une belle galerie photos de neige envoyées par les internautes pour exploser les scores d'une journée de temps calme. Peut-on se satisfaire de cette recette éprouvée ? Pas forcément. Il est possible d'aller plus loin, en utilisant à fond le potentiel des réseaux sociaux. C'est l'expérience rapportée par Arnaud Wery de l’Avenir Huy-Waremme en Belgique qui a mis sa page Facebook au cœur de son dispositif, un week-end de fortes précipitations de neige.

Il en tire cinq leçons que tout responsable de presse régionale méditera lorsque les éléments se déchaînent, et peut-être même un peu avant pour prévoir le dispositif adéquat et parer à toute situation :

  • Ne vous contentez pas de balancer des articles via votre page Facebook, assurez une véritable présence, notamment en répondant aux questions.
  • Apportez des infos pratiques
  • Allez partager l’info dans les (bons) groupes locaux.
  • Suivez l’actualité sur les réseaux (encore plus quand les voies d’accès sont difficilement praticables)
  • Gardez un œil sur les statistiques de la page pour tenter de déterminer ce que les gens cherchent comme types d’info

Lien :