Capture d’écran 2016-06-27 à 13.57.50Cédric Motte | Médiacademie

Chaque année Reuters interroge plusieurs milliers de personnes de 26 pays différents sur leurs usages et le futur. De confirmations en découvertes, petit tour des principaux enseignements.

Confirmé : les « jeunes » utilisent les réseaux sociaux pour se tenir au courant
Pour la première fois, les Facebook & co ont dépassé la télévision en tant que première source pour tenir informé 28% des 18-24 ans.
Le « & co » est à propos : Facebook est loin devant les autres plateformes pour se tenir informé (44%, suivi de 19% pour Youtube, 10% pour Twitter, 8% pour Whatsapp). En creux, une découverte alors que tout le monde l’expérimente : Snapchat existe à peine, avec 1% des sondés qui disent l’utiliser pour accéder à de l'info.

Autre confirmation : les marques médias restent fortes, les pure players sont là pour le divertissement. 70% des britanniques utilisent la BBC pour se tenir informé des « vraies » news. Ils ne sont que 13% à se tourner vers Buzzfeed ou le Huffington Post pour ça.

Des infos personnalisées en fonction des habitudes, oui, mais cela induit quelques questions sur les algorithmes (cf p. 112 du rapport, « People want personalised recommendations (even as they worry about the consequences). Le graph ci-dessous montre que les médias doivent travailler main dans la main avec les sociétés capables de proposer des algorithmes pertinents, mais aussi qu’ils doivent garder la main pour répondre à la préoccupation suivante : si je reçois des news en fonction de mes habitude, j’en raterais peut être. (cf le second graphe).

Capture d’écran 2016-06-27 à 14.21.45Cédric Motte | Médiacademie
Capture d’écran 2016-06-27 à 22.52.40Cédric Motte | Médiacademie

Liens: