Buzzfeed video appFlavien Plouzennec | Médiacademie

On n’est pas obligé d’aimer le résultat, mais force est de constater que Buzzfeed est un média capable de s’adapter et d’innover dans un paysage hyper-changeant.

Dans un article publié cet été, l’un des responsables du design a présenté le processus suivi par ses équipes pour concevoir de nouveaux “produits”, qu’il s’agisse d’une plateforme (leur excellente appli vidéo par exemple) ou d’un simple format de quiz ou de newsletter.

Avoir un “processus” est déjà un atout en soi, écrit Tom Harman: il permet d’établir un langage commun et de synchroniser le travail de tous les services (rédaction, technique, marketing, juridique, etc.).

Chez Buzzfeed, le processus est décomposé en cinq phases, qui parleront à tous ceux familiers des méthodes Agile et Lean Startup.

  • Définir. Comprendre le problème et en révéler toutes les contraintes
  • Explorer. Proposer le plus de solutions possibles
  • Affiner. Sélectionner les solutions les plus efficaces pour aboutir au design le plus simple
  • Construire. Traduire ce design sous la forme d’un prototype ou d’une liste de caractéristiques ("specs")
  • Apprendre. Comprendre ce qui fonctionne et ce qui doit être amélioré

Les “phases” peuvent se chevaucher et leur durée varie en fonction des projets. A l’intérieur, les équipes fonctionnent par “boucles d’apprentissage”, pour élaborer des tests le plus vite possible.

C’est un peu technique, mais on peut retenir trois choses:

  • Buzzfeed applique à chacun de ses développements une logique de “produit”. Loin d’être un gros mot, la gestion de produit permet d’intégrer tous les métiers autour d’une même vision.
  • L’utilisateur est “écouté” dès le départ et à chaque étape, que ce soit sous la forme de recherche académique, de tests utilisateurs ou de stats, une fois les premières versions du produit lancées.
  • Comme le montre la dernière phase, l'objectif n’est plus de lancer le produit, par définition jamais fini, mais d’apprendre. Ça marche? On garde. Ça ne marche plus ? On modifie ou on fait autre chose.

Ce modèle de “l’innovation permanente”, hérité des start-ups, est en train de gagner de plus grandes organisations, qui cherchent à leur tour à mieux s’organiser pour “coller” aux besoins de leur audience, tout en limitant les coûts et les risques.