The following two tabs change content below.
Consultant/formateur médias, gérant de Médiaculture Conseil, co-créateur de Quoi.info (l'information expliquée). Journaliste web/print/radio depuis 18 ans, j'accompagne les rédactions dans leurs mutations numériques. cfrank@mediaculture.fr
1417450235_51906773b7_ococa cola via Flickr.com

Les nouvelles formes de publicité ont le vent en poupe. Le “brand content”, contenu créé par les marques, devrait doubler de volume à horizon 2020 en Europe, à 2,1 milliards d’euros. Le “native advertising” lui,  proche des articles classiques du média et mélangés au flux de contenus, pourrait dépasser 13 milliards d’euros d’ici quatre ans.

La raison ? La lassitude des lecteurs vis à vis des bannières traditionnelles qui explique le succès des bloqueurs de publicité. Il faut trouver un autre moyen de les toucher. Ces formes de publicité plus intégrées à la navigation ont une plus grande efficacité en termes d’attention et de temps passé auprès des lecteurs. Enfin, ces formats sont portés par les plateformes sociales qui les intègrent au flux des utilisateurs.

Reste à savoir si l’engagement des lecteurs se perpétuera si le mélange de contenus et de publicité se développe, et avec lui, la défiance vis à vis des médias...

Lien :

Pourquoi le brand content explose dans les médias (Les Echos)

 

Share This