Flavien Plouzennec | Médiacademie

Dans la famille des fake news, je demande l’article satirique ! L’équipe des Décodeurs du Monde s’est intéressée au parcours d’une “info”, d'abord imaginée par Secret News - cousin du Gorafi et de Nordpresse - puis reprise au premier degré par des dizaines de sites “usines à buzz”.

C’est ainsi que l’histoire bidon d’une infirmière ayant échangé plus de 9000 bébés nourrit le compteur à clics d’un entrepreneur du web camerounais, moyennement préoccupé par la véracité des articles qu’il reprend.

Mise en abîme vertigineuse, puisque l’auteur de satire, qui n’a pas d’autre ambition, a priori, que de “se marrer” et de démontrer l’absurdité du système, nourrit ce dernier de nouvelles rumeurs. “De proche en proche, d’un copier-coller à l’autre, la rumeur se propage, générant clics et partages à mesure qu’elle se répand”, écrit Le Monde.

Face à cette “nébuleuse du clic” associant crédulité et cupidité, les équipes de fact-checking des médias traditionnels semblent désarmées. "Le problème ce ne sont pas les fake news, c’est que des gens sortent du système scolaire sans le moindre esprit critique ou d’analyse". Tu crois que les imbéciles qui viennent commenter nos articles au premier degré iront vérifier [nos infos] sur CrossCheck ou qu’ils lisent Le Monde ? Certainement pas… », explique cyniquement, l’équipe de Secret News.

Lien :