Le Journal du Net a mis au jour les pratiques de plusieurs "faux chroniqueurs" qui ont investi les espaces participatifs de différents médias. Pour quel motifs ? Publicité ou dénigrement de concurrents sont des hypothèses vraisemblables.

Profitant de la naïveté de certains sites d'infos, ou de leur manque de contrôle sur leurs espaces participatifs, des dizaines de faux profils se présentant généralement comme des experts, des consultants, des analystes multiplient le tribunes, et les prises de position. Ils sont affublés de noms vraisemblables et de photos piochées sur le web.

L'enquête du Journal du Net indique que ce média lui-même a été victime de ces agissements ainsi que L'Express, Le Plus, Le Figaro, Mediapart, Les Echos, Economie matin, le Huffington Post ou encore  Atlantico. L'enquête montre aussi qu'un certains nombre d'entreprises ou d'organismes sont régulièrement citées par ces drôles de contributeurs.

Lien